Passer ses galops

Passer ses galops News

En France, passer ses galops est possible pour tous les cavaliers, quels que soient leur âge et leur centre équestre. En effet, en disposant d’une licence fédérale d’équitation, vous pouvez passer vos galops et évaluer votre niveau de cavalier. Les galops sont octroyés par un examinateur qui s’assure que le candidat dispose bien des compétences nécessaires.

 

Les galops, qu’est-ce que c’est ?

Les galops sont des examens fédéraux qui permettent de déterminer l’aptitude du cavalier. Comme c’est le cas pour certains autres sports, l’enseignement de l’équitation se fait par différentes étapes. Au départ, tous les cavaliers français débutent au galop 1, puis ils ont la possibilité d’évoluer et de mesurer leurs compétences en obtenant jusqu’au galop 7.

Pour chaque galop, un programme est dédié au cavalier pour qu’il puisse le réussir, le plus souvent aidé par son coach. À l’heure actuelle, on compte 7 galops classiques auxquels se rajoutent des galops de spécialité et des galops de compétition. Pour les 7 galops, on retrouve généralement des épreuves liées au dressage, au saut d’obstacles ou encore au cross.

De plus, les candidats doivent aussi passer une épreuve théorique qui vient s’ajouter aux épreuves dites montées. Cette dernière traite principalement des connaissances globales sur le cheval, telle que sa robe, ses os ou encore ses muscles.

Les galops sont des indicateurs globaux qui reflètent le niveau et de connaissances équestres des cavaliers français.

 

À quoi correspondent les différents galops ?

Il est parfois difficile de s’y retrouver à travers les différents galops qui existent aujourd’hui. Voici à quoi ces derniers correspondent :

Les galops 1 à 3 portent sur la formation du cavalier avec des activités pratiquées et enseignées dans les clubs en France.

Le galop 4 est lui considéré comme le permis à cheval, en effet, il permet de valider l’autonomie du cavalier qui peut utiliser seul un cheval dressé en toute sécurité.

Les galops 5 à 7 correspondent quant à eux, au travail du cheval.

Les galops de spécialité sont au nombre de 6 :

  • Meneur,
  • Pleine nature,
  • Voltigeur,
  • Westerner,
  • Cavalier en Amazone,
  • Equitation de travail.

Les galops de compétition sont, eux aussi, au nombre de 6 :

  • CSO,
  • CCE,
  • Dressage,
  • Endurance,
  • Hunter,
  • TREC.

Ces galops sont validés lorsque le cavalier atteint les performances requises et s’est impliqué bénévolement dans l’organisation d’une compétition.

 

Pourquoi passer ses galops ?

Pour un cavalier, passer ses galops est très important. En effet, cela lui permet de disposer de multiples connaissances et compétences lui permettant d’évoluer dans ce sport.

En effet, en complĂ©ment d’une formation de cavalier soigneur par exemple, cela pourrait lui permettre d’Ă©voluer professionnellement dans ce domaine.

Cela lui permet notamment de connaître les chevaux et de s’en occuper correctement. Mais aussi d’acquérir des connaissances qui lui permettent de devenir autonome.

Enfin, au-delà de situer son niveau en tant que cavalier et visualiser ses progrès et la marge de progression restante, les galops permettent aussi de se préparer à la compétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.