Tout savoir sur le certificat de connaissance

certificat de connaissance News

En France, on estime aujourd’hui à plus de 24 millions, le nombre de chiens et de chats présents dans les foyers français. Néanmoins, sur l’année 2020, ce sont plus de 100 000 abandons de ces animaux de compagnie qui ont été constatés. Ce qui fait de la France, le pays avec le taux d’abandon le plus élevé. Afin de réduire considérablement ce chiffre, l’État a mis en place un certificat de connaissance. Ce dernier devra être signé par les futurs acquéreurs de ces animaux.

 

Qu’est-ce que le certificat de connaissance ?

Le certificat de connaissance est une mesure, voté à l’unanimité par l’Assemblée fin janvier 2021. Elle vise à lutter contre les abandons de chats et de chiens en France ainsi que contre la maltraitance animale.

L’objectif de ce certificat de connaissance pour les futurs propriétaires d’animaux de compagnie est de faire réaliser aux futurs acquéreurs, la tâche qui les attend en adoptant un animal de compagnie. C’est une mesure qui va à l’encontre des achats dits compulsifs. Elle permet aussi de sensibiliser et de responsabiliser sur les différents besoins de ces animaux.

En effet, à travers ce certificat, on retrouve toutes les responsabilités qu’on les maîtres de ces animaux une fois qu’ils sont propriétaires. Parmi elles, il y a notamment les différents coûts liés aux soins (vaccins, vétérinaire, …), la nourriture et les besoins impératifs tels que les jeux, les sorties en extérieur, la socialisation avec d’autres animaux et la bienveillance.

 

À qui s’adresse le certificat de connaissance et où le signer ?

Ce certificat de connaissance s’adresse à tous les futurs propriétaires d’animaux de compagnie. Il sera désormais obligatoire d’être signataire de ce certificat qui reconnaît la responsabilité des maîtres envers leur animal de compagnie.

En revanche, les personnes qui sont actuellement déjà propriétaires, n’auront pas besoin de signer ce certificat de connaissance.

Pour pouvoir signer ce certificat de connaissance, les futurs acquéreurs devront se rendre dans des lieux spécifiques. Ces lieux sont par exemple les refuges, les animaleries, les vétérinaires ou encore chez un éleveur félin ou canin. Actuellement, ce certificat n’est pas disponible en version numérique.

Les personnes qui vendent ou font don d’un animal de compagnie, auront la responsabilité de s’assurer que les futurs propriétaires soient en possession de ce nouveau certificat au risque d’être puni par la loi.

 

Aucun stage prévu pour les futurs propriétaires

Lors du vote de cette mesure, plusieurs députés avaient également soumis l’idée d’instaurer un stage pratique obligatoire. Ce dernier devait être complémentaire du certificat de connaissance. Le but étant de montrer et d’expliquer aux maîtres l’attitude à adopter envers son animal. Cependant, cette mesure n’a, quant à elle, pas été acceptée par l’Assemblée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *