Comment devenir éleveur équin ?


Métiers / Le 1 mars 2019, par Amandine

Envie d’en apprendre un peu plus sur le métier d’éleveur équin ? Vous êtes au bon endroit ! Un métier aux missions variées et véritablement passionnant. Cependant, Il demande de nombreuses compétences aussi bien professionnelles que personnelles. Pour cela, il est important de bénéficier d’une formation de qualité. Aujourd’hui l’équitation est un sport très populaire en France, son développement est constant. Les conséquences ? Une augmentation des offres d’emploi dans ce secteur. Nous vous invitons donc à découvrir les différentes facettes du métier d’éleveur équin. 

Les missions de l’éleveur équin

C’est lui qui est garant de la propreté et de l’hygiène des écuries. L’élevage permet aussi de revendre ses chevaux pour la participation à divers concours hippiques. C’est son travail de nourrir les chevaux de façon quotidienne.

Parfois il sera aussi amené à soigner des petites blessures. Il doit veiller régulièrement au parfait état de santé des chevaux dont il s’occupe. C’est un responsable du bien être de ces derniers. Il est aussi là pour soigner les animaux lorsque nécessaire. S’il considère ne pas être apte à appliquer des soins alors, il doit prendre contact avec un vétérinaire au plus vite. C’est lui aussi qui va aider à leur reproduction, pour cela il doit prévoir des plans d’accouchement.

Au final les missions de l’éleveur équin sont variées. Chaque journée est différente et c’est aussi cela qui est appréciable.

Les qualités pour devenir éleveur équin  

  • Être quelqu’un de passionné. Si vous n’appréciez pas côtoyer des animaux à longueur de journée. Vous faites fausse route !
  • Avoir une bonne patience envers les animaux.
  • Posséder un bon sens de l’observation pour repérer si un des chevaux a un comportement anormal.
  • Faire preuve de sang froid face aux différentes situations auxquelles vous êtes confrontées
  • Être prêt à réagir à de multiples situations.
  • Connaître parfaitement les chevaux, leurs anatomies, les différentes races, ainsi que la reproduction et le dressage.
  • Avoir une bonne condition physique car c’est un métier éprouvant. Au préalable, demandez l’avis d’un médecin afin de savoir si vous êtes apte ou non.

Tout le monde peut devenir éleveur équin ?

Si vous êtes un passionné du monde équin et que vous avez plus de 16 ans la réponse est : oui ! Il ne faut pas de prérequis pour effectuer la formation permettant d’accéder au métier. Sachez qu’il est également possible de devenir éleveur équin à son propre compte. Dans ce cas d’autres compétences comme : la comptabilité, le commerce et la gestion d’entreprise sont demandées.

Quelle formation pour devenir éleveur équin ?

Pour devenir éleveur équin, il existe différentes solutions. Vous avez le choix de passer un BP (Brevet professionnel), BTSA (Brevet de technicien supérieur agricole) ou une LP (licence professionnelle). Autre solution : la formation à distance éleveur équin  avec l’obtention d’une certification.

Voici la liste des différents diplômes permettant d’accéder au métier :

  • BP (brevet professionnel) responsable d’entreprise hippique (niveau bac), bac professionnel CGEH (conduite et gestion de l’entreprise hippique).
  • BTSA PA (productions animales) spécialité élevage équin et valorisation des jeunes chevaux (en 2 ans après un bac).
  • BTSA  ACSE (analyse, conduite et stratégie de l’exploitation agricole) support équin à Sablé sur Sarthe.
  • Licence professionnelle (bac+3) management et gestion des entreprises de la filière cheval (MGEFC) à Caen.

La formation à distance est elle accessible dès l’âge de 16 ans. Avec des cours réalisés par des professionnels du secteur équin et la possibilité d’effectuer des stages afin d’acquérir la pratique. Avec l’obtention d’une certification, vous disposez des compétences nécessaires pour exercer des métiers comme éleveur / soigneur équin.

Le salaire d’un éleveur équin 

Le salaire d’un éleveur équin débutant correspond au smic (environ 1480 € brut mensuel). Après quelques années d’expérience et des formations complémentaires, il peut gagner jusqu’à 3000 €.

L’éleveur équin a la possibilité de se mettre à son compte. Dans ce cas, son salaire dépendra du volume d’affaire qu’il effectuera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *