Comment devenir assistant vétérinaire ?


Métiers / Le 12 juillet 2018, par Amandine

 L’assistant vétérinaire, comme son nom l’indique, est le bras droit du vétérinaire. Après avoir suivi une formation adéquate, il est considéré comme un expert en matière de santé animale. Il doit faire preuve d’un certain dynamisme et de rigueur pour accomplir l’ensemble des responsabilités qui lui sont confiées. Sa priorité est de veiller à la santé des animaux et au bien-être de leurs propriétaires.

Quel est le rôle de l’assistant vétérinaire ?

L’assistant vétérinaire travaille en relation direct avec le vétérinaire. Quel que soit son lieu de travail, son objectif est d’assurer un lien entre le propriétaire de l’animal et le vétérinaire. Pour cela, il réalise plusieurs missions comme :

  • assurer le standard téléphonique,
  • prendre les rendez-vous,
  • gérer l’emploi du temps,
  • accueillir le client et l’enregistrer dans la base de donnée,
  • réaliser un rapide diagnostic de l’animal,
  • conseiller les client sur les achats de produits dédiés aux animaux,
  • entretenir les cages des animaux,
  • désinfecter de matériel utilisé par le vétérinaire.

L’assistant vétérinaire peut également à apporter un soutien pendant les opérations (réaliser des anesthésies, faire un pansement ou prélever du sang).

Où et comment travailler en tant qu’assistant vétérinaire ?

Selon l’endroit où il exerce, les missions de l’assistant vétérinaire peuvent varier. En effet, en ville, au sein d’un cabinet ou d’une clinique, l’auxiliaire rencontre une clientèle essentiellement canine. Il assiste au quotidien le vétérinaire et dispose d’horaires fixes. Des astreintes peuvent être nécessaires en cas d’urgence, le soir ou le week-end.

En campagne, l’assistant peut être rattaché à un vétérinaire ou peut travailler directement au sein d’un élevage canin, félin ou équin.
À la campagne l’auxiliaire doit disposer de solides connaissance des filières de production animale, des réglementations sanitaires en vigueurs et des races bovines. À l’instar de la ville, les horaires sont fixes, et des astreintes sont parfois nécessaires.

Enfin, on retrouve des assistants vétérinaires directement au sein des zoos. Ils apportent un soutien majeur aux vétérinaires principaux. Leurs rôles étant de remonter toutes les anomalies constatées chez les animaux et d’entretenir leurs espaces de vie.

Les qualités pour devenir assistant vétérinaire

Pour exercer le métier ce métier, il faut avant tout chose être passionné par le monde animal. Mais ce n’est pas tout ! En plus d’être au contact des animaux, il est également au contact des propriétaires des animaux. Il doit donc posséder une certaine aisance relationnelle et de réelles qualités humaines.

Un mental d’acier et une maîtrise de soi sont également des qualités demandées pour le métier d’auxiliaire vétérinaire, car il sera confronté assez souvent à des animaux apeurés. Enfin, l’une des qualités essentielles de ce métier est la réactivité, car l’auxiliaire doit prioriser certaines situations en fonction de l’urgence.

Les évolutions possibles

Avec de l’expérience, l’auxiliaire vétérinaire peut se spécialiser dans une catégorie d’animaux bien précise (canine, équine, bovine…).

Toutefois, il ne peut pas évoluer directement au métier de vétérinaire, la filière étant très sélective. Mais selon les compétences qu’il a acquises, il peut trouver un équivalent dans d’autres secteurs animaliers : élevage, éducation canine, animalerie, refuge…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *